Protection animale

Les animaux ne sont pas comestibles de Martin Page

Je me hâte de partager avec vous mon avis sur un livre passionnant que j’ai commencé le mois dernier : Les animaux ne sont pas comestibles de Martin Page, paru récemment. Si cette review réussit à titiller votre curiosité, une surprise vous attend en toute fin. Résumé Ce livre est une petite parenthèse dans le travail d’écriture de Martin Page où il raconte son cheminement personnel vers le véganisme. Ponctué de pistes de réflexion pour construire une société bienveillante, sans exploitation animale, et de récits de scènes quotidiennes, Les animaux ne sont pas comestibles, démontre que la voie vers le véganisme est nécessairement imparfaite tant les produits d’origine animale sont omniprésents dans tout ce que nous consommons, mais parfaitement réalisable pour qui sait être créatif.  A qui s’adresse ce livre ? Ce livre s’adresse à toutes les personnes qui s’interrogent sur les problèmes soulevés par l’exploitation des animaux dans notre société et…

Greenpeace fait disparaître les animaux du Roi Lion

Une fois de plus, Greenpeace, qui sait se faire entendre, frappe fort en utilisant comme support de communication, un grand classique de Disney : le dessin animé Le Roi Lion. Les studios d’animation de Disney ne sont la cible de l’ONG militante en faveur de la protection de l’environnement et du monde animal, mais leur chef-d’œuvre, Le Roi Lion, a été détourné afin d’adresser le même message alarmiste :”Regardez, si nous ne faisons rien, toutes les espèces sauvages, victimes de braconnage, vont peu à peu, disparaître”. Difficile de capter et maintenir l’attention, sauf si la campagne est intelligemment pensée. C’est le cas de celle-ci, d’une part parce que Le Roi Lion, sorti en 1994, est le dessin animé au plus grand succès commercial, rappelez-vous, il avait fait plus de 10 millions d’entrées en France. D’autre part, parce que ce dessin animé émerveille toujours l’enfant qui est en nous et dont…

Best-of des campagnes sexy de PETA

Cela fait déjà de nombreuses années que les célébrités se mettent à nue pour soutenir des causes, et principalement pour défendre la voix des animaux. On se souvient des premières campagnes d’affiches des top models de l’agence Elite avec Naomi Campbell, Cindy Crawford, en tenue d’Eve et du célèbre slogan “A poil plutôt qu’avec leurs poils”. Il s’agissait des premières campagnes de sensibilisation contre la fourrure, qui sont désormais défendue par une flopée de people. Que ce soit pour lutter contre l’abandon, la fourrure, soutenir le végétarisme ou la pêche durable comme dernièrement Mélanie Laurent lors d’une série pour FishLove, la nudité est omniprésente. Vous me direz qu’il est plus facile d’attirer l’intention avec ces femmes sexy, quoiqu’il en soit, cela me choque moins que si l’objectif avait un but commercial, par exemple pour vendre des lunettes solaires ou du jambon. Je trouve que la nudité est un état libéré du superflu,…

Une patte de loup contre la fourrure

Dernièrement et en édition limitée, Lush a créé un savon spécialement pour leur campagne”Les animaux ne sont pas des manteaux”. Il s’agit de Patte de Loup, un petit savon vendu 5.25 € dont la somme est entièrement reversée à une association de protection animale: Animavie. Ce qui est bien avec Lush, c’est qu’ils ne font jamais les choses à moitié et poursuivent leur combat pour la cause animale, toute l’année, à travers différentes actions. Je me suis ruée le premier jour pour participer à cette opération, celle-ci n’a duré qu’une semaine et s’est terminée le 27 octobre. Un savon Lush tout mignon qui sent bon la bergamote et le néroli, c’est toujours un petit plaisir en plus dans la salle de bain ! Mais c’est surtout l’occasion de confronter les passants (les équipes de Lush ont réalisé un happening dans la rue, en invitant les curieux ou les sensibles à…

Lizzy Jagger contre la surpêche

Vous l’avez sûrement remarqué, j’aime bien parlé des campagnes de sensibilisation, notamment en faveur de la protection animale et de l’environnement. J’ai découvert cette dernière en lisant la newsletter de Marcel Green et je dois dire qu’elle m’a surprise, non pas dans la mise en scène, le coup de la femme nue au regard protecteur et bienveillant, cajolant un animal est devenu un cliché. Un cliché efficace que j’apprécie, alors qu’il fait grincer les dents des militantes féministes qui crient au scandale du prétexte de la nudité. La cause alliée aux belles courbes de Miss Jagger et aux écailles, est cependant de la dynamite, enfin une nouvelle belle campagne ! Après les abandons, la fourrure, le végétarisme, l’adoption, une autre problématique est pointée du doigt, celle de la surpêche (et pour la première fois, si je ne commets pas d’erreur). C’est vrai qu’on parle moins de la souffrance des poissons et, comme…

Menu

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de faciliter la réalisation de statistiques anonymes de visites, de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Fermer